Navigation – Plan du site
Actualité

Ouvrages reçus

Books received
p. 599-600

Ndlr

Perspective remercie les maisons éditoriales qui ont envoyé les ouvrages mentionnés ci-dessous.
Ces publications seront susceptibles de faire l’objet d’un compte rendu détaillé (Actualité) dans un prochain numéro de Perspective.

Texte intégral

1– Brigitte Aubry, Richard Hamilton. Peintre des apparences contemporaines (1950-2007), Paris, Presses du Réel, 2009.
Cette étude, qui débute dans les années 1980, se développe à partir de ce que Hamilton est devenu, opérant au plus près de peintures dont la « structure » est précisément analysée, et les circonstances tant historiques qu’artistiques examinées. L’ouvrage révèle comment, dans une relation dialogique avec les mass médias, un artiste a construit une œuvre réflexive dont la richesse plastique n’a d’égale que la complexité sémantique.

2– Laurence Bertrand Dorléac, Art of the Defeat. France 1940-1944, Los Angeles, Getty Research Institute, 2008 [éd. orig. : L’art de la défaite, 1940-1944, Paris, Seuil, 1993].
Traduction anglaise de l’ouvrage paru en 1993, ce livre retrace avec précision ce que fut la France artistique des années noires en abordant l’exil des modernes, l’exclusion des artistes juifs et maçons, la mise au ban de Picasso, la corporation des peintres et des sculpteurs, Vlaminck, Derain, Van Dongen et d’autres invités par le Reich à visiter l’Allemagne, les titans de Brecker à l’Orangerie des Tuileries, la complicité d’une partie des élites...

3– Pascal Blanchard, Gilles Boëtsch, Dominique Chevé éd., Corps et couleurs, (colloque, Paris, 2007), Paris, CNRS, 2008.
Sans couleur, pas d’images.... Et sans corps, pas de vie. Le corps est un langage et les couleurs son alphabet. Questionnant ici le plus significatif, le plus étonnant, et le plus aventureux des musées imaginaires, les meilleurs spécialistes nous emmènent, à leur suite, dans la grande odyssée du corps et des couleurs.

4– Jean-François Chevrier, Entre les beaux-arts et les médias : photographie et art moderne, Paris, L’Arachnéen, 2010.
Quatre essais décrivent et discutent l’évolution historique de la photographie, depuis les premiers débats sur le nouveau procédé jusqu’aux développements actuels de l’art documentaire. Ils sont accompagnés d’une série d’études monographiques consacrées à Matisse et Bonnard, Brassaï, Patrick Faigenbaum, Bernd et Hilla Becher, Josef Albers, John Heartfield, Gérard Richter, Michelangelo Pistoletto et Ugo Mulas.

5– Jean-François Chevrier, La trame et le hasard, Paris, L’Arachnéen, 2010.
À partir de ces deux termes, « trame » et « hasard », l’auteur entreprend dans l’essai principal du livre un récit de l’art moderne (Ernst, Arp et Taeuber, Cage) et contemporain (Kelly, Polke) qui croise la littérature (Mallarmé, Nietzsche, Musil, Walser) et l’art issus du surréalisme (collage, improvisation, combinaison aléatoire, hallucination, etc.). La seconde partie du recueil rassemble quatre textes qui portent respectivement sur un écrivain, deux artistes femmes et un tandem d’architectes.

6– Jean-François Chevrier, Walker Evans dans le temps et dans l’histoire, Paris, L’Arachnéen, 2010.
En cinq textes, dont deux inédits, Jean-François Chevrier propose une nouvelle approche de l’œuvre de Walker Evans (1903-1975), de son premier catalogue American Photographs (1938) à sa contribution au magazine Fortune en 1934, en passant par une mise en perspective de l’artiste au regard des productions d’Henri Cartier-Bresson, de Dan Graham et d’Andy Warhol.

7– Anne Creissels, Prêter son corps au mythe. Le féminin et l’art contemporain, Paris, Éditions du Félin, 2009.
À l’étude des œuvres de Rebecca Horn, Mona Hatoum, Ana Mendieta, Ghada Amer et Louise Bourgeois, réalisées entre les années 1970 et le début du xxie siècle, cet ouvrage réévalue des représentations qui suscitent un questionnement sur l’identité, permettant de voir comment sont reconduits, déplacés ou construits le mythe et la métamorphose. Ou comment être une artiste et une femme, avec comme ligne d’horizon de « prêter son corps au mythe ».

8– Laurence Danguy, L’Ange de la jeunesse. La revue Jugendstil et le Jugendstil à Munich, Paris, Maison des sciences de l’homme, 2009.
En janvier 1896, naît à Munich la revue Jugend, revue illustrée hebdomadaire munichoise pour l’art et la vie, créée par Georg Hirth selon un idéal, celui du Jugenstil qui ambitionne la vie dans son entier, sous le signe de la joie et de la nouveauté. Cette étude révèle tout ce que ce projet engage d’ambitions démesurées : rien de moins qu’un culte de l’art et de la jeunesse.

9– Études photographiques, 20, La trame des images. Histoire de l’illustration photographique, (colloque, Paris, 2006), Paris, Société française de photographie, juin 2007.
Ce numéro propose de revisiter l’histoire de l’illustration photographique dans son rapport à la presse et à l’édition. Grâce à la réunion des meilleurs spécialistes d’un des domaines les plus vivants de la recherche, ce volume esquisse une nouvelle chronologie, distingue de nouveaux points de repères, produit un nouveau récit.

10– Études photographiques, 24, Élites économiques et création photographique, (colloque, Paris, 2008), Paris, Société française de photographie, novembre 2009.
Les contributions réunies dans ce numéro ont pour objectif d’ouvrir de nouveaux champs de recherche, de penser la création photographique dans son rapport à l’argent et d’analyser son insertion dans l’économie, depuis le milieu du xixe siècle jusqu’à nos jours, au fil d’un dialogue interdisciplinaire.

11– Fabrice Flahutez, Itzhak Goldberg, Panayota Volti éd., Visage ou portrait, visage et portrait, Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest, 2010.
Le visage et le portrait sont les deux points d’ancrage de la problématique abordée dans cet ouvrage. Les auteurs ont largement adopté une vision pluridisciplinaire, convoquant l’archéologie antique et médiévale, l’histoire de l’art de l’Antiquité à nos jours, l’anthropologie et une approche des médias variée qui associe sculpture, peinture, numismatique, livre illustré, affiche, architecture, textes, photographie et graphisme.

12– John Cage and experimental art, Julia Robinson éd., (cat. expo., Barcelone, MACBA, 2009-2010), Barcelone, MACBA, 2009.
Cet ouvrage rend hommage à John Gage (1912-1992), artiste qui a posé les bases de la composition musicale de manière si radicale qu’il changea le cours de l’histoire de la musique au xxe siècle. Ce catalogue d’exposition, rythmé de partitions, d’écrits de l’artiste et de photographies, inscrit Gage dans son temps, au regard d’œuvres contemporaines, celles, entre autres, de Marcel Duchamp, Robert Rauschenberg ou Ellsworth Kelly.

13– Maureen Murphy, De l’imaginaire au musée. Les arts d’Afrique à Paris et à New York (1931-2006), Dijon, Les Presses du réel, 2009.
Dépassant les frontières hexagonales, cet ouvrage adopte un point de vue comparatif avec les États-Unis et revisite les liens entre arts d’Afrique et avant-garde. En croisant une analyse des politiques culturelles françaises et américaines avec une relecture du primitivisme et du modernisme, l’auteur démontre que New York ne « vola » pas seulement « l’idée d’art moderne », comme l’écrivit Serge Guilbaut, mais également celle de l’art africain.

14– Langues, religion et modernité dans l’espace musulman, numéro spécial de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, 124/2, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 2008.
Ce numéro explore la relation entre langue, religion, politique et modernité dans l’espace musulman entre le xviie et le xxie siècle. Portant sur différents pays et zones géographiques (Afrique du Nord, Afrique de l’Est, Asie centrale, Cameroun, Égypte, Inde du Nord, Indonésie, Pakistan, Turquie) les contributions analysent les différents types de coexistence et de relation entretenues entre les différentes langues qui ont véhiculé et véhiculent l’islam (anglais, arabe, fulfulde, malais, ourdou, ouzbek, persan, sindhi, swahili, turc, etc.)...

15– Emmanuel Pernoud, Corot. Peindre comme un ogre, Paris, Hermann, 2008.
Corot ou l’appétit de peindre : il disait « travailler comme un ogre », expression dont il faut entendre la pluralité du sens. Celui que l’on considère aujourd’hui, par son intimisme et sa pondération, comme le plus français des peintres est sans doute le plus américain des artistes : frère de Thoreau par son culte des étangs et des bois, de Whitman par son sentiment de la beauté ici et maintenant, et de tous les apôtres de la route et du rail par son goût forcené de l’itinérance.

16– Roland Recht, Point de fuite. Les images des images des images. Essais critiques sur l’art actuel, 1987-2007, Paris, Beux-Arts de Paris, 2009.
Henry-Claude Cousseau présente les essais publiés entre 1987 et 2007 par Roland Recht, réunis ici pour la première fois – textes de commande parfois, ou encore liés à des expositions. De Marcel Broodthaers à Jean-Luc Godard, Recht montre en quoi toute oeuvre forte et singulière se présente comme un hiéroglyphe où les images s’emboîtent dans d’autres images, hiéroglyphe dont le critique ne peut pas prétendre épuiser la signification, mais dont il doit, patiemment, appréhender la configuration.

17– Karel Teige, La liquidation de l’art, Paris, Allia, 2009.
Cet ouvrage réunit les premiers écrits de Karel Teige, personnage central pour la compréhension de l’avant-garde internationale de l’Entre-deux-guerres, dont les considérations artistiques et esthétiques jettent les bases théoriques d’une nouvelle création où « le nouvel art ne sera plus l’art ». Fondateur du groupe Devětsil, Teige manifeste son refus du traditionalisme, de l’académisme et du décorativisme à travers les almanachs Devětsil et Zivot II.

18– Werner Hofmann, Ruptures et dialogues, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2008.
Passeur entre les écoles et les nations, Werner Hofmann l’est aussi à l’intérieur de la topographie de l’histoire de l’art. Il a fait éclater les frontières entre les « beaux-arts » et la caricature, entre peinture et sculpture, et a mis en valeur la multimatérialité comme critère essentiel de l’art de notre époque.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Ouvrages reçus », Perspective, 4 | 2009, 599-600.

Référence électronique

« Ouvrages reçus », Perspective [En ligne], 4 | 2009, mis en ligne le 14 juin 2013, consulté le 24 mars 2017. URL : http://perspective.revues.org/1292

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org