Navigation – Plan du site
Entretien

Entretien avec James Elkins

Carlo A. Célius, Sophie Raux, Riccardo Venturi et James Elkins
Traduction de Géraldine Bretault
p. 55-64
Cet article est une traduction de :
Interview with James Elkins

Ndlr

Les réponses de James Elkins ont été traduites par Géraldine Bretault.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Aperçu du texte

On ne devrait plus avoir à présenter James Elkins, l’un des historiens de l’art les plus prolixes et les plus marquants de ces vingt dernières années. Pourtant l’homme n’est certainement pas aussi connu du lectorat français que sa popularité internationale pourrait le laisser supposer. Professeur à la School of the Art Institute à Chicago depuis 1989, il est l’auteur ou l’éditeur de vingt-cinq ouvrages et de plus de cent vingt articles et essais. Plusieurs de ses livres ont été traduits en espagnol, en italien, en chinois, en coréen ou en tchèque ; des anthologies de ses textes existent déjà ou sont sur le point de paraître en allemand, en russe, en espagnol et en estonien. Mais rien de tel dans le domaine francophone…

Né en 1955 à Ithaca, dans l’état de New York, James Elkins a entrepris des études d’histoire de l’art à la Cornell University. Il s’oriente ensuite vers la pratique artistique à l’University of Chicago, puis achève une thèse d’histoire de l’art en 1989 Perspective in R...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Carlo A. Célius, Sophie Raux, Riccardo Venturi et James Elkins, « Entretien avec James Elkins », Perspective, 2 | 2015, 55-64.

Référence électronique

Carlo A. Célius, Sophie Raux, Riccardo Venturi et James Elkins, « Entretien avec James Elkins », Perspective [En ligne], 2 | 2015, mis en ligne le 30 juin 2017, consulté le 29 mai 2017. URL : http://perspective.revues.org/6156 ; DOI : 10.4000/perspective.6156

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org