Navigation – Plan du site
Travaux

Les fondations de la recherche sur l’art américain

Foundations of American art scholarship
Die Forschungsstiftungen für amerikanische Kunst
Le fondazioni di ricerca sull’arte americana
Los cimientos de la investigación sobre el arte estadounidense
Michael Leja
Traduction de Géraldine Bretault
p. 127-140
Cet article est une traduction de :
Foundations of American art scholarship

Résumés

Les bourses et les subventions accordées par trois fondations distinctes en faveur de la recherche sur l’art des États-Unis représentent chaque année un soutien de quinze à vingt millions de dollars. Ces financements privés ont contribué pour une large part à l’évolution et à la maturation de cette discipline. Les trois organisations qui distribuent cet argent – essentiellement les Luce, Terra et Wyeth Foundations – sont très différentes en ce qui concerne leurs fondateurs, leurs priorités, leurs dimensions, leur organisation administrative et leur impact. Quelles sont les répercussions de ces investissements privés massifs dans le domaine de l’histoire de l’art aux États-Unis ? Les priorités de ces fondations sont-elles devenues les priorités de cette discipline ?

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Plan

Fondateurs et missions
Dépenses et projets
Administration
L’impact des fondations

Aperçu du texte

Au début des années 1980, les directeurs de la Henry Luce Foundation ont souhaité élargir leur programme d’aides pour soutenir la recherche en histoire de l’art. Son fondateur éponyme, Henry Robinson Luce (1898-1967), magnat de la presse à la tête des magazines à grands tirages Time, Fortune et Life, avait proclamé sa foi dans le rôle de l’art pour élever et inspirer une société démocratique, de sorte qu’une expansion dans cette direction respectait sa mémoire. Souhaitant concentrer leur soutien en direction d’un champ en particulier, les directeurs de la fondation ont interrogé les spécialistes des musées, de l’enseignement et du gouvernement, qui leur auraient répondu la chose suivante : « L’art américain [soit l’art produit aux États-Unis avant la Seconde Guerre mondiale] est incomplètement étudié, documenté et financé ». Ce qui était sans doute vrai : à l’époque, l’art américain d’avant 1945 n’était pas pris au sérieux. Peu d’universités proposant des cursus en histoire de l’art...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michael Leja, « Les fondations de la recherche sur l’art américain », Perspective, 2 | 2015, 127-140.

Référence électronique

Michael Leja, « Les fondations de la recherche sur l’art américain », Perspective [En ligne], 2 | 2015, mis en ligne le 30 juin 2017, consulté le 28 mars 2017. URL : http://perspective.revues.org/6169 ; DOI : 10.4000/perspective.6169

Haut de page

Auteur

Michael Leja

Michael Leja est l’auteur de Reframing Abstract Expressionism (1993) et Looking Askance: Skepticism and American Art from Eakins to Duchamp (2004). Il enseigne l’art américain à l’University of Pennsylvania et a été rapporteur pour les fondations Terra et Luce. Il a récemment rejoint le conseil d’administration de la Terra Foundation. Il a reçu, ainsi que ses étudiants, les financements des trois fondations citées dans ce texte. Le présent article n’engage que les opinions de l’auteur.

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org