Navigation – Plan du site
Lectures

Au-delà de la visualité : retours critiques sur la matérialité et l’affect

Veerle Thielemans
Traduction de Françoise Jaouën
p. 141-147
Cet article est une traduction de :
Beyond visuality: review on materiality and affect

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Aperçu du texte

Telle qu’elle est pratiquée aux États-Unis, l’histoire de l’art est une discipline largement autoréflexive qui privilégie l’établissement de généalogies, la clarification méthodologique et le positionnement critique. Les chercheurs se sentent souvent contraints de se joindre à des débats autour de sujets jugés pertinents pour l’époque, et de prendre clairement position. Au cours des dernières décennies, l’un des débats les plus récurrents a porté sur le rôle joué par le visuel. Depuis les années 1970, un grand nombre d’études très diverses ont été consacrées à l’évolution des conditions historiques du regard et à la dimension idéologique de la représentation visuelle. Le public français connaît surtout les noms de T. J. Clark, Jonathan Crary, Michael Fried, Rosalind Krauss et W. J. T. Mitchell, mais on pourrait citer bien d’autres chercheurs. Aujourd’hui, l’investigation semble s’orienter vers une nouvelle direction. On délaisse la dimension visuelle de l’œuvre pour s’intéresser de ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Veerle Thielemans, « Au-delà de la visualité : retours critiques sur la matérialité et l’affect », Perspective, 2 | 2015, 141-147.

Référence électronique

Veerle Thielemans, « Au-delà de la visualité : retours critiques sur la matérialité et l’affect », Perspective [En ligne], 2 | 2015, mis en ligne le 30 juin 2017, consulté le 29 mai 2017. URL : http://perspective.revues.org/6171 ; DOI : 10.4000/perspective.6171

Haut de page

Auteur

Veerle Thielemans

Terra Foundation for American Art
thielemans@terraamericanart.eu

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org