Navigation – Plan du site
Débats

La vie dans un monde sans objets

Life in a World without Objects
Tim Ingold
Traduction de Françoise Jaouën
p. 13-20

Résumé

Tim Ingold, author of Lines: A Brief History, works at the intersection of anthropology and phenomenology. The piece he has written in response to the textiles issue of Perspective could almost have been entitled “With Deleuze, against Gell” for its emphasis on things as opposed to objects, the forces that pass through them rather than their definitions, the weave and interlacing of threads rather than linear segments, and flows of materials rather than agency.

Ingold’s piece in this issue of
Perspective serves as a metaphor of textile phenomenology: a multi-directional process of thought, proliferating and leaking – to borrow the term he shares with Andy Clark. Ingold’s excursion into the world of craft to describe his reflective practice as an anthropologist, and that of the history of art into the rhizomatic work of the human sciences, stimulate a form of horizontal thinking, an environmental approach that sees links between the chef, alchemist and painter, and compares lace to the solar plexus or a spider’s web. Ingold observes and brings clearly to light the different vital forces that flow through actor-networks and thing-meshes, and in so doing senses a form of textility. [Anne Lafont]

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

Objets et choses
Vie et agentivité
Matières et matérialité
Improvisation et abduction
Réseau et maillage

Aperçu du texte

À la croisée de l’anthropologie et de la phénoménologie, Tim Ingold, auteur d’Une brève histoire des lignes (2007), a accepté d’offrir un texte rebond à Perspective pour ce numéro consacré aux textiles. Avec Deleuze, contre Gell pourrait être le titre alternatif de cet article consacré aux choses en tant qu’elles sont préférées aux objets ; aux forces qui les traversent plutôt qu’à leurs délimitations ; à la trame, à l’entrecroisement des fils plutôt qu’aux segments linéaires ; enfin aux flux de matières plutôt qu’à l’agency.

Le texte de Tim Ingold s’impose dans notre volume comme une métaphore de la phénoménologie textile ; un processus de pensée pluridirectionnel, foisonnant, suintant, pour reprendre ses mots et ceux d’Andy Clark dans la magnifique traduction de Françoise Jaouën. Ce pas de côté de Tim Ingold dans le monde de l’artisanat pour décrire sa pratique réflexive d’anthropologue, et le pas de côté de l’histoire de l’art dans le travail rhizomatique des sciences humaines, st...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Tim Ingold, « La vie dans un monde sans objets », Perspective, 1 | 2016, 13-20.

Référence électronique

Tim Ingold, « La vie dans un monde sans objets », Perspective [En ligne], 1 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 28 mars 2017. URL : http://perspective.revues.org/6255 ; DOI : 10.4000/perspective.6255

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org