Navigation – Plan du site
Débats

L’art d’entremêler : une problématique du temps

Une discussion entre Marie-Hélène Dali-Bersani, Pierre Frey et Sophie Mallebranche, menée par Marc Bayard
The Art of Intertwining: Time and Textiles
Marc Bayard, Marie-Hélène Dali-Bersani, Pierre Frey et Sophie Mallebranche
p. 33-42

Résumé

When markets were opened up by globalization, the more traditional sectors of the European economy, such as textiles, were plunged deep into crisis. Entire regions saw their industries and skills disappear, and with them a social fabric that was in some cases centuries old.
However, the last few years have brought a resurrection of traditional skills and a new expansion of industrial and artisanal manufacturing. This upturn is clearly apparent in garment production, interior decoration, architecture and the transport industry (on land, air and sea). So old production tools and skills that might have seemed a burden just a few decades ago now increasingly appear as the drivers of a revival.
The opportunity this represents has been only recently understood and places the various actors in a relationship to time and heritage that goes beyond simple issues of production costs. The contributions of three very different individuals engaged in contemporary textile creation in the field of the decorative arts enable us to demonstrate here that heritage is key to the creative process. Marie-Hélène Dali-Bersani, Production Director of the Mobilier national (Manufactures nationales des Gobelins, de Beauvais, de Savonnerie et des dentelles du Puy et d’Alençon) clearly shows how the tradition of weaving, a process unchanged since the establishment of the Garde-Meuble in the 17
th century, can serve contemporary artists. Sophie Mallebranche uses period production tools to create new textures in woven metal. Meanwhile Pierre Frey, Communications Director at Maison Pierre Frey and grandson of the founder, explains that designers adapt more effectively to changing fashions in decorative fabrics when they can draw on the heritage of the firm. So heritage is about far more than simply managing the legacy of the past; it has become the driver of modernity and renewal.
In their relationship to time (in terms of both manufacture and heritage) textiles are no longer regarded solely as material to cover or dress an object. Their traditional or innovative esthetic characteristics give them greater legitimacy. They are not simply industrial products, but can be elements in an art of living or components of social distinction. This development notably occurs through a new importance given to their historic dimension, known as “storytelling” in marketing circles, in which a particular product is intertwined with history. So it is that time and history seamlessly combine and work together in the service of contemporary design.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Aperçu du texte

L’économie européenne, dans ses secteurs les plus traditionnels comme le textile, a subi une profonde crise depuis l’ouverture des marchés en raison de la globalisation. Des territoires entiers ont vu disparaître leurs industries, leurs savoir-faire et un maillage social parfois très ancien.

Néanmoins, depuis quelques années apparaît un réinvestissement des savoir-faire traditionnels dans une reconquête industrielle et artisanale. Ce sursaut est aussi bien présent dans la fabrication de vêtements et la décoration intérieure que dans l’architecture et l’industrie des transports (automobile, aéronautique, maritime...). Ainsi, ce qui semblait être un poids il y a quelques décennies (un outil de production et un savoir-faire anciens) apparaît de plus en plus comme le moteur d’une réactivation.

La prise de conscience de cette opportunité est récente et elle engage les différents acteurs dans un rapport au temps et au patrimoine qui dépasse la simple question du coût de production. Donner i...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Bayard, Marie-Hélène Dali-Bersani, Pierre Frey et Sophie Mallebranche, « L’art d’entremêler : une problématique du temps », Perspective, 1 | 2016, 33-42.

Référence électronique

Marc Bayard, Marie-Hélène Dali-Bersani, Pierre Frey et Sophie Mallebranche, « L’art d’entremêler : une problématique du temps », Perspective [En ligne], 1 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 28 mars 2017. URL : http://perspective.revues.org/6292 ; DOI : 10.4000/perspective.6292

Haut de page

Auteurs

Marc Bayard

Marc Bayard est conseiller culturel et scientifique au Mobilier national. Titulaire d’un doctorat en histoire de l’art (EHESS), il a été pensionnaire de l’Académie de France à Rome, dont il a dirigé pendant six ans le département d’histoire de l’art. Il a été également membre du cabinet du ministre de la Culture, M. Frédéric Mitterrand. Il a notamment publié L’Académie de France à Rome. Le palais Mancini : un foyer artistique dans l’Europe des Lumières (1725-1792) (Rennes, 2016).

Marie-Hélène Dali-Bersani

Diplômée de l’École du Louvre et de l’université Paris-Sorbonne, Marie-Hélène Dali-Bersani est actuellement directrice du département de la production des Manufactures nationales. Spécialiste reconnue du tissage en France, plusieurs fois commissaire d’exposition, elle est notamment l’auteur de Tisser la couleur : tapisseries de Calder, Delaunay, Miró, cat. exp. (Lodève, musée Fleury, 2015), Paris, 2015.

Pierre Frey

Pierre Frey est diplômé de l’ESG (Paris). Il entre dans l’entreprise familiale en 1999 : successivement en charge du Moyen-Orient puis de l’Europe du Sud, et des marchés asiatiques, et enfin de la France, il rejoint en 2007 Pierre Frey Inc. basée à New York, d’où il supervise le marché pour les États-Unis et le Canada. Il est de retour en France depuis juin 2011, à la tête de la communication du groupe.

Sophie Mallebranche

Sophie Mallebranche est artiste, coloriste et designer textile. Diplômée en 1998 de l’ESAA Duperré, elle développe des collections de matériaux tissés innovants, fabriqués en France et industrialisés dans sa propre unité de fabrication. Son travail, utilisé en architecture intérieure par de grandes marques de luxe et des architectes, a été récompensé aux États-Unis, en France et au Japon et soutenu par de nombreuses institutions (la Ville de Paris, le Ministère français des Affaires Étrangères ou l’Agence France Entrepreneur (ex APCE)).

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org