Navigation – Plan du site
Travaux

Mise en œuvre d’une approche globale des textiles anciens au Centre de recherche sur les textiles de Copenhague

Developing an Integrated Approach to Ancient Textiles at the Centre for Textile Research in Copenhagen, 2005-2015
Eva Andersson Strand, Ulla Mannering et Marie-Louise Nosch
p. 75-92

Résumés

La recherche scandinave sur les textiles, qui s’appuie sur les traditions de l’archéologie expérimentale, a bénéficié de l’excellent état de conservation des textiles anciens. L’article évoque tout d’abord les origines de la discipline au xixe siècle et décrit son évolution. Les disciplines concernées par les recherches actuelles sont ensuite étudiées sous l’angle des nouvelles méthodologies, des sources et de la collaboration entre chercheurs, ce qui permet de discuter les fondements théoriques de l’investigation. Le Centre de recherche sur les textiles (CTR) a développé des traditions et des réseaux de recherche établis en apportant ses propres innovations. Il a notamment contribué à consolider le champ d’études en encourageant l’interdisciplinarité et les nouvelles méthodes d’enseignement et de recherche. Les études sur les textiles s’ancrent désormais dans diverses disciplines qui touchent aux humanities et aux sciences sociales, ainsi qu’aux sciences de la nature. De nouvelles questions sont posées, donnant naissance à de nouvelles réflexions. En conclusion, nous abordons les orientations futures à l’attention des prochaines générations de chercheurs confrontés à de nouveaux cadres théoriques et à l’accumulation croissante de données sur les textiles.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

Le Centre de recherche sur le textile (CTR) de la Danish National Research Foundation
Programmes de recherche du CTR, 2005-2015
Les textiles et leur production au cours des deux premiers millénaires avant notre ère
Les textiles à l’âge du bronze et à l’âge du fer dans le Nord de l’Europe, 1500 av. notre ère – 400 de notre ère
Au-delà de l’Europe et de l’Antiquité
Choix des théories et des méthodes
Avancées et nouveaux résultats

Aperçu du texte

L’archéologie textile en Scandinavie repose sur une longue tradition ; elle bénéficie par ailleurs d’une remarquable préservation des textiles anciens et s’appuie sur la pratique de l’archéologie expérimentale. Les recherches sont menées par des spécialistes dans divers domaines – archéologie, ethnologie, anthropologie, histoire de l’art, techniques de conservation – mais aussi par des personnes formées à l’artisanat du tissage. Afin de prendre toute la mesure des recherches sur les textiles menées en Scandinavie et de comprendre leur évolution, il est utile d’évoquer brièvement le contexte historique de leurs origines.

À la fin du xixe et au début du xxe siècle, les recherches s’inscrivent principalement dans le champ de l’histoire de l’art ; elles portent avant tout sur les modèles de vêtements, les matériaux et les décorations, et les textiles sont donc classés selon ces catégories. En Scandinavie, les textiles anciens sont étudiés par les chercheurs et les conservateurs de musées...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Eva Andersson Strand, Ulla Mannering et Marie-Louise Nosch, « Mise en œuvre d’une approche globale des textiles anciens au Centre de recherche sur les textiles de Copenhague », Perspective, 1 | 2016, 75-92.

Référence électronique

Eva Andersson Strand, Ulla Mannering et Marie-Louise Nosch, « Mise en œuvre d’une approche globale des textiles anciens au Centre de recherche sur les textiles de Copenhague », Perspective [En ligne], 1 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 29 mai 2017. URL : http://perspective.revues.org/6305 ; DOI : 10.4000/perspective.6305

Haut de page

Auteurs

Eva Andersson Strand

Archéologue, professeure associée à l’université de Copenhague, et spécialiste de la technologie du textile de l’âge du bronze à l’époque viking.

Ulla Mannering

Archéologue, spécialiste des textiles anciens et conservatrice en chef au Musée national du Danemark.

Marie-Louise Nosch

Marie-Louise Nosch est professeure à l’université de Copenhague et enseigne l’histoire du monde grec ; elle s’intéresse particulièrement à l’administration mycénienne de l’âge du bronze. Elle dirige le CTR depuis 2005, assistée de deux co-directrices : les archéologues Ulla Mannering et Eva Andersson Strand.

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org