Navigation – Plan du site
Lectures

Transparence et obstacle : voiles et tissus diaphanes du Moyen Âge en Europe occidentale

Transparency and Impediment: Diaphanous Veils and Fabrics in the Western European Middle Ages
Francesca Canadé Sautman
p. 155-162

Résumés

Les tissus totalement transparents se multiplient dans l’habillement féminin du Moyen Âge européen au xive siècle et leur présence picturale dans les manuscrits enluminés et les tableaux s’accroît au xve siècle. Figurant parmi les thèmes tirés de récits mythologiques ou courtois, ils s’imposent surtout dans les programmes religieux comme la Crucifixion et la Vierge à l’Enfant ou accompagnée de saints. Leur abondance picturale n’est pourtant pas égalée par les attestations textuelles qui soit sont réduites, soit emploient d’autres termes pour les désigner. C’est cet écart qui nous incite à interroger leur valeur et à leur signification dans la culture médiévale. L’essai localise l’usage et le lexique de ces tissus au cours du Moyen Âge, puis propose quelques pistes pour interpréter le sens de la transparence textile dans les représentations de sujets religieux, de voiles de tête féminins ou encore de la nudité à peine voilée.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Plan

Les tissus transparents comme objets
Des objets au lexique
Voiler le corps sacré
Nouvelles techniques et voiles lumineux
Entre nudité et transparence – entre pureté et transgression

Aperçu du texte

Au centre d’un jardin stylisé, une noble dame et un homme arborant une couronne jouent aux échecs. Coup de vent ou émoi soudain ? Les doubles pans du voile de la dame s’envolent, légers, diaphanes, empiétant sur les bords du cadre. Leur débordement sur le cadre de la scène révèle l’ornementation du tissu sous les plis superposés – convention picturale du transparent. L’auteur de cette enluminure du Psautier de Luttrell, composé en Angleterre entre 1325 et 1340, apporte un soin méticuleux à produire l’effet de transparence. Les arts visuels du xive siècle voient déjà la multiplication de cet effet : outre ces légers tissus ornant la tête des femmes dans les marginalia aux sujets profanes, la présence des textiles transparents se fait sentir dans la peinture religieuse. Au xve siècle, les tissus diaphanes vont occuper bien plus visiblement encore l’espace pictural profane autant que religieux, déployant un grand faste de nuances de luminosité. Néanmoins, les références textuelles à de...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Francesca Canadé Sautman, « Transparence et obstacle : voiles et tissus diaphanes du Moyen Âge en Europe occidentale », Perspective, 1 | 2016, 155-162.

Référence électronique

Francesca Canadé Sautman, « Transparence et obstacle : voiles et tissus diaphanes du Moyen Âge en Europe occidentale », Perspective [En ligne], 1 | 2016, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 29 mai 2017. URL : http://perspective.revues.org/6318 ; DOI : 10.4000/perspective.6318

Haut de page

Auteur

Francesca Canadé Sautman

Hunter College et Graduate Center of the City University of New York
mFSautman@gc.cuny.edu

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org