Navigation – Plan du site
Lectures

Les « estampes habillées » : acteurs, pratiques et publics en France aux xviie et xviiie siècles

Dressed Prints”: Participants, Practices and Public in 17th and 18th-century France
Pascale Cugy, Georgina Letourmy-Bordier et Vanessa Selbach
p. 163-170

Résumés

Difficiles à dater et souvent mal répertoriées, les « estampes habillées » constituent un phénomène complexe et peu étudié, relevant tant de pratiques individuelles d’appropriation que d’enrichissements collectifs ou institutionnalisés, voués à transformer des œuvres imprimées sur papier à plusieurs milliers d’exemplaires en riches objets de décor, sources d’émerveillement parfois d’un grand luxe et raffinement. Ce court article souhaite faire le point sur ces pratiques et les pistes à explorer, en évoquant tant les images de dévotion que les images profanes et les accessoires ainsi ornés de fragments textiles, à partir d’exemples essentiellement produits en France aux xviie et xviiie siècles.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juin 2017.

Plan

Habillage et dévotion
La mode et le monde profane : techniques d’embellissement
Fabricants, modalités de vente et clientèle

Aperçu du texte

La pratique qui consiste à habiller des images sculptées de forme humaine […] est certainement l’un des sujets les plus négligés de l’histoire des arts visuels. On peut lire des livres entiers sur la sculpture sans rencontrer une seule référence au phénomène. Et pourtant, qui pourrait douter de son importance pour la compréhension du comportement humain et des objets artistiques ?

La remarque de Richard C. Trexler peut être appliquée sans peine à une autre catégorie d’« images », imprimées cette fois, qui purent être vêtues, non pas d’habits susceptibles d’être retirés, mais de fragments textiles, intimement assemblés et étroitement associés au papier – au point de s’y substituer parfois. Cet habillage définitif, qui conduit à greffer sur une gravure des matériaux a priori étrangers à cet art, constitue un aspect particulièrement méconnu de l’histoire de l’estampe. Peu d’études y ont été consacrées, malgré les spécimens conservés dans des collections publiques ou circulant sur le mar...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascale Cugy, Georgina Letourmy-Bordier et Vanessa Selbach, « Les « estampes habillées » : acteurs, pratiques et publics en France aux xviie et xviiie siècles », Perspective, 1 | 2016, 163-170.

Référence électronique

Pascale Cugy, Georgina Letourmy-Bordier et Vanessa Selbach, « Les « estampes habillées » : acteurs, pratiques et publics en France aux xviie et xviiie siècles », Perspective [En ligne], 1 | 2016, mis en ligne le 15 juin 2017, consulté le 23 avril 2017. URL : http://perspective.revues.org/6320 ; DOI : 10.4000/perspective.6320

Haut de page

Auteurs

Pascale Cugy

université Paris-Sorbonne, université Rennes 2
pascale.cugy@free.fr

Georgina Letourmy-Bordier

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, expert près la cour d’appel de Versailles
georginaletourmy@gmail.com

Vanessa Selbach

Bibliothèque nationale de France
vanessa.selbach@bnf.fr

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org