Skip to navigation – Site map
Travaux

Les bibliothèques d’artistes : une ressource pour l’histoire de l’art

Artists’ Libraries: A Resource for Art History
Ségolène Le Men
p. 111-132

Abstracts

Current research and work on artists’ libraries, which are relatively recent and based on the corpus, are inspired by the history of books and reading, strengthened by an interest in the archives as elements of a work of art, and an interest arising from genetic analysis and recognition of the place of artists in intellectual life. Artists’ libraries, when documented and sometimes preserved, not only represent a source, but can also become a resource facilitating an approach to the art works’ creation, and to the study of the circulation of ideas, concepts, poetics and images within artistic groups and circles. One of the issues addressed in this article is the access they offer to the artists’ imaginary museums, shared with contemporary readers of the same illustrated works of artistic literature. Finally, the content of these volumes, their dedications, and annotations specify the modalities of cultural appropriation, testify to the ways of reading, and highlight the relational networks of their owners.

Top of page

Excerpt

Full text document will be published online on June 2017.

Outline

Questions préliminaires
De l’archipel des enquêtes monographiques à la constitution d’un champ de recherche
Bibliothèques attestées et bibliothèques reconstituées
Une voie d’accès au dossier génétique et au musée imaginaire des artistes
La singularité des exemplaires et la personnalisation par les envois

First lines

Les bibliothèques d’artistes représentent en histoire de l’art un terrain d’enquête relativement récent (Levaillant, Gamboni, Bouiller, 2010), comme le sont en littérature celles des écrivains qu’a mise en évidence la génétique littéraire (D’Iorio, Ferrer, 2001 ; Leclerc, 2001 ; Martel, 2004 et 2008), notamment à l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM), où est conduit en 2015-2016 le projet de mise en ligne de la bibliothèque de Nietzsche. Notre proposition sera ici d’en considérer la collecte et l’étude comme une ressource pour l’histoire de l’art d’aujourd’hui. En effet, le choix des livres détenus ou lus par les artistes exprime leur personnalité, leurs goûts, plus largement leur culture intellectuelle, leur prise en compte des débats contemporains, leurs engagements politiques, leur connaissance de l’histoire de l’art et de l’art contemporain. L’identification des titres d’une bibliothèque d’artiste permet d’en suivre les évolutions, lorsque les dates d’acquisition o...

Top of page

References

Bibliographical reference

Ségolène Le Men, « Les bibliothèques d’artistes : une ressource pour l’histoire de l’art », Perspective, 2 | 2016, 111-132.

Electronic reference

Ségolène Le Men, « Les bibliothèques d’artistes : une ressource pour l’histoire de l’art », Perspective [Online], 2 | 2016, Online since 30 June 2017, connection on 25 March 2017. URL : http://perspective.revues.org/6872 ; DOI : 10.4000/perspective.6872

Top of page

About the author

Ségolène Le Men

Professeur à l’Université Paris Ouest, directrice de l’EA 4414 (Histoire des arts et des représentations) et membre honoraire de l’Institut universitaire de France, Ségolène Le Men est chercheur associé à l’ITEM et responsable du programme « images dialectiques, musées imaginaires, musées virtuels » du labex Les Passés dans le présent. Ses travaux portent sur les arts, la caricature, l’édition illustrée, l’affiche et la culture visuelle du xixe siècle (La cathédrale illustrée de Hugo à Monet : regard romantique et modernité [1998], Paris, 2014). Elle est l’auteur de monographies sur Courbet (2007), Daumier (2008) et Monet (2010) et de l’anthologie La bibliothèque de Monet (avec Félicie de Maupeou et Claire Maingon, Paris, 2013).

By this author

Top of page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org