Navigeren – Plan van de website
Travaux

Les bibliothèques d’artistes : une ressource pour l’histoire de l’art

Artists’ Libraries: A Resource for Art History
Ségolène Le Men
p. 111-132

Samenvattingen

Les recherches et travaux en cours sur les bibliothèques d’artistes, relativement récentes et conduites sur corpus, sont portées par l’histoire du livre et de la lecture et renforcées par l’intérêt porté aux archives comme éléments de l’œuvre, et par celui que suscitent l’analyse génétique et la reconnaissance de la place des artistes dans la vie intellectuelle. Les bibliothèques d’artistes, lorsqu’elles sont documentées, et parfois conservées, ne représentent pas seulement une source : elles peuvent aussi devenir une ressource permettant d’approcher l’élaboration des œuvres, d’étudier la circulation des idées, des concepts, des poétiques et des images parmi les groupes et les milieux artistiques. L’une des questions abordées est celle de l’accès qu’elles offrent aux musées imaginaires des artistes, partagés par les lecteurs contemporains des mêmes ouvrages, illustrés, de littérature artistique. Enfin le contenu des volumes, les envois, les annotations des exemplaires précisent les modalités d’appropriation culturelle, témoignent des façons de lire, et mettent en évidence les réseaux relationnels de leurs détenteurs.

Hoofding

Tekstfragment

Dit document zal online worden gepubliceerd met de integrale tekst in juni 2017.

Plan

Questions préliminaires
De l’archipel des enquêtes monographiques à la constitution d’un champ de recherche
Bibliothèques attestées et bibliothèques reconstituées
Une voie d’accès au dossier génétique et au musée imaginaire des artistes
La singularité des exemplaires et la personnalisation par les envois

Overzicht

Les bibliothèques d’artistes représentent en histoire de l’art un terrain d’enquête relativement récent (Levaillant, Gamboni, Bouiller, 2010), comme le sont en littérature celles des écrivains qu’a mise en évidence la génétique littéraire (D’Iorio, Ferrer, 2001 ; Leclerc, 2001 ; Martel, 2004 et 2008), notamment à l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM), où est conduit en 2015-2016 le projet de mise en ligne de la bibliothèque de Nietzsche. Notre proposition sera ici d’en considérer la collecte et l’étude comme une ressource pour l’histoire de l’art d’aujourd’hui. En effet, le choix des livres détenus ou lus par les artistes exprime leur personnalité, leurs goûts, plus largement leur culture intellectuelle, leur prise en compte des débats contemporains, leurs engagements politiques, leur connaissance de l’histoire de l’art et de l’art contemporain. L’identification des titres d’une bibliothèque d’artiste permet d’en suivre les évolutions, lorsque les dates d’acquisition o...

Hoofding

Om dit artikel te citeren

Referentie papier

Ségolène Le Men, « Les bibliothèques d’artistes : une ressource pour l’histoire de l’art », Perspective, 2 | 2016, 111-132.

Elektronische referentie

Ségolène Le Men, « Les bibliothèques d’artistes : une ressource pour l’histoire de l’art », Perspective [Online], 2 | 2016, Online op 30 juni 2017, geraadpleegd op 24 juni 2017. URL : http://perspective.revues.org/6872 ; DOI : 10.4000/perspective.6872

Hoofding

Ségolène Le Men

Professeur à l’Université Paris Ouest, directrice de l’EA 4414 (Histoire des arts et des représentations) et membre honoraire de l’Institut universitaire de France, Ségolène Le Men est chercheur associé à l’ITEM et responsable du programme « images dialectiques, musées imaginaires, musées virtuels » du labex Les Passés dans le présent. Ses travaux portent sur les arts, la caricature, l’édition illustrée, l’affiche et la culture visuelle du xixe siècle (La cathédrale illustrée de Hugo à Monet : regard romantique et modernité [1998], Paris, 2014). Elle est l’auteur de monographies sur Courbet (2007), Daumier (2008) et Monet (2010) et de l’anthologie La bibliothèque de Monet (avec Félicie de Maupeou et Claire Maingon, Paris, 2013).

Artikels van dezelfde auteur

Hoofding
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org