Navigation – Plan du site
Travaux

La forêt de Fontainebleau : une nature monumentale, un monument naturel ?

The Fontainebleau Forest: From Monumental Nature to Natural Monument?
Der Wald von Fontainebleau: monumentale Natur, natürliches Monument?
La foresta di Fontainebleau: dalla natura monumentale al monumento naturale?
El bosque de Fontainebleau: naturaleza monumental o monumento natural?
Chantal Georgel
p. 129-143

Résumés

La forêt de Fontainebleau, domaine de chasse des souverains pendant huit siècles, « dessinée » pour leurs « plaisirs », offre l’exemple parfait et rare d’un paysage largement construit , d’abord par les mots du poète et de l’écrivain, du botaniste et du géologue, qui, dès la fin du xviiie siècle imposent au regard de tous un paysage sauvage et vide, un paysage de roches et de sables, puis par les centaines de peintres et photographes qui l’envahissent, se l’approprient, en imposent la préservation, permettant ainsi à cette nature monumentale d’être le premier site naturel protégé au monde, en 1861, et de devenir, dans un inconscient collectif qui perdure jusqu’à aujourd’hui, un monument national dans lequel culture et nature se trouvent fondamentalement imbriqués.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2017.

Plan

Un paysage construit
Un paysage investi
Un paysage surinvesti ?
Un monument de nature entre restauration, protection et écologie

Aperçu du texte

Le 5 décembre 2016 débutaient en forêt de Fontainebleau, dans le chaos rocheux d’Apremont, proche de Barbizon, d’importants travaux d’abattage de centaines d’arbres ; cette coupe suscita, immanquablement, l’ire du quotidien écologiste Reporterre, lequel publiait le 9 février 2017 une tribune hostile intitulée « Massacre au bulldozer en forêt de Fontainebleau », mais surtout un vrai étonnement : pourquoi couper des arbres sains, jeunes, vigoureux ? Que signifiait cette intervention ? Au visiteur qui s’interrogeait, légitimement, l’Office National des Forêts (ONF) apportait une réponse claire, affichée sur un panneau installé à l’entrée du site. Ces travaux avaient pour objectif de « redessiner les paysages qui inspiraient autrefois les peintres », de « mettre en valeur un patrimoine paysager ». Ce n’était donc ni un abattage économique, ni une coupe d’entretien, mais un travail de restauration, d’un fragment de nature, d’une nature pourtant naturellement vivante et vivace, situé dans...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Chantal Georgel, « La forêt de Fontainebleau : une nature monumentale, un monument naturel ? », Perspective, 1 | 2017, 129-143.

Référence électronique

Chantal Georgel, « La forêt de Fontainebleau : une nature monumentale, un monument naturel ? », Perspective [En ligne], 1 | 2017, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 21 août 2017. URL : http://perspective.revues.org/7226 ; DOI : 10.4000/perspective.7226

Haut de page

Auteur

Chantal Georgel

Chantal Georgel, conservateur général du patrimoine et conseiller scientifique à l’INHA, est membre du comité scientifique chargé par la ville de Fontainebleau d’élaborer le dossier d’inscription de la forêt de Fontainebleau au patrimoine mondial de l’Unesco.

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo INHA
  • Logo CNRS
  • Revues.org